FORMATIONS‎ > ‎Formations ANV‎ > ‎

Pratique du DVA (en cours de validation)

Pratique de la recherche avec DVA



Compte rendu de la sortie du 19/01/2013 à La Ruchère, consacrée à la pratique de la recherche avec DVA (avec des représentants des Ets Arva et Gozzi) : 15 présents sur 100 inscrits à la conférence Traces hivernales du 17/01.

Cas pratique : une avalanche s'est déclenchée et a emporté un ou plusieurs membres de notre groupe en progression sur une pente. Que faire ?

Rappel : avant de partir, au départ

-          Contrôler et changer fréquemment les piles des DVA.

-          Préparer la course, consulter la météo et le BRA (Bulletin de Risque Avalanches).

-          Au départ de la course : tester que tous les DVA sont détectés en émission et bien fixés.

1.    Observer : repérer les lieux précis de la disparition

1.      Repérer visuellement le lieu précis de disparition de la ou des victimes, les éventuels indices de recherche (bâton, gant, bonnet…) et noter l'heure.

2.      Marquer (bâton…) le lieu à partir duquel chaque victime a disparu.

On cherchera à partir de ce niveau et en-dessous.

3.      Se mettre en sécurité si nécessaire.

2.    Organiser la recherche : un leader répartit très vite les rôles

Il est essentiel que très vite (en gros, on dispose de 15 mn pour faire les recherches de victimes enfouies) un leader (soit l'animateur, soit un membre compétent du groupe) rappelle les consignes de sécurité et procède rapidement à une répartition des tâches et des rôles :

1.      Il compte les présents et en déduit le nombre de "disparus".

2.      Il désigne ceux qui vont rechercher les victimes avec leur DVA mis en position Recherche
(les-autres éteignent leur DVA[1], ou mieux le mettent en position "stand by[2]").

3.      Il désigne celui ou ceux qui appellent les secours : faire le 112, possible sans composer le code identifiant du portable (bien préciser le lieu où s'est produite l'avalanche, aire d'héliportage possible…). Si le téléphone ne passe pas (et en fonction de la taille du groupe), envoyer deux personnes chercher du secours.

4.      Au moins un guetteur surveille en permanence l'amont afin de prévenir en cas de sur-avalanche.

5.      Si le nombre est suffisant 2 sondeurs/pelleteurs peuvent commencer à se préparer…

6.      Appeler chacun au calme et à la concentration, éloigner ou occuper (guetteurs), toutes les personnes très émotives ou en situation de stress trop négatif.

3.    Rechercher les disparus

1.      Penser à faire arrêter tous les portables (sauf secours) et les DVA de ceux qui ne recherchent pas.

2.      Répartition des DVA mis en mode "Recherche" (Search).

Il faut évaluer la largeur maxi de l'avalanche afin de répartir ceux qui recherchent sur toute sa largeur, par exemple :

-          Le 1er à 15m (1/2 portée des matériels moins performants) du bord gauche, puis un tous les 30m max, le dernier à 15m du bord droit env. (emplacements définis sur la plus grande largeur de l'avalanche, distances à resserrer par endroits par exemple).

-          Chacun recherche à pied, en descendant (ou montant) parallèlement à l'axe central de l'avalanche (selon la forme de l'avalanche, ceux situés sur les bords se rapprochent ou s'éloignent).

Cas particulier : une seule personne est disponible pour rechercher : dans ce cas faire des zigzags en espaçant les sommets de ceux-ci de 30m max.

3.      Recherche dite primaire

Il s'agit de rechercher le premier signal d'une ou plusieurs victimes en progressant à pied tout au long de l'avalanche.

-          Bien respecter les distances (pas plus de 30m entre 2 DVA, 15m du bord de l'avalanche).

-          Tenir le DVA horizontalement devant soi, en balayant lentement de droite à gauche et de gauche à droite (manuel Arva Axis).

-          En plus des bips sonores, les DVA récents indiquent par une flèche la direction du signal, et la distance d'émission du signal (en m, à peu près), décroissante si on s'en rapproche.

4.      Recherche secondaire (technique directionnelle dès qu'un signal au moins est reçu)

-          Dès qu'un signal est reçu, s'il est dans l'axe de notre recherche, progresser en direction de la flèche (selon modèle de DVA), dans le sens décroissant des nombres affichés (ou croissant des bips sonores).

-          Il faut bien sûr se coordonner avec ses voisins (qui va en direction du signal trouvé), afin d'être sûr de bien quadriller l'ensemble de la zone de l'avalanche (en cas de plusieurs victimes).

5.      Recherche finale (technique de la recherche en croix)

-          A moins de 3m du signal (selon le DVA et son paramétrage), le DVA accélère les bips et on entre dans la phase de recherche finale.

-          À 1m env. il faut rapprocher le DVA de la surface de la neige, et rechercher précisément la position donnant l'indice le plus faible à l'aide de la "technique en croix" :
- en tenant le DVA horizontal au ras de la neige et toujours orienté dans la même direction (manuel Axis), déplacer le DVA et rechercher le point d'indice minimal (le dépasser puis revenir en arrière), - recommencer la recherche avec un déplacement à angle droit par rapport au premier axe : bien marquer le point d'indice minimal trouvé (sonde par ex.). Avec les appareils récents l'indice final affiché indique à peu près la profondeur d'enfouissement.

-          En cas de multi-victimes détectées :
- les appareils récents (Arva Axis…) permettent de désactiver le signal le plus proche (celui correspondant à la victime trouvée),
- ce qui permet de partir aussitôt à la recherche du signal suivant…

N.B. Dans cette phase, on peut avoir tendance à détacher le DVA de son étui pour le prendre en main et mieux voir l'écran : grave erreur en cas de sur-avalanche… Astuce: l'attacher solidement sur soi…

4.    Sonder-pelleter

-          La sonde doit être opérationnelle (dispositif ou nœud qui la bloque en position dépliée).

-          Avec une recherche Arva précise, l'utilisation de la sonde semble très localisée…

-          Technique du pelletage en V : non vue à La Ruchère, cf. ci-dessous le lien sur le blog ANV.

5.    Accueillir les secours (héliportage éventuel)

-          Il faut repérer un lieu bien dégagé (30m x 30m) et plat ou si possible en faible pente : un hélico peut se tenir en mode stationnaire sur un patin…

-          Une personne bien visible (vêtements rouge…), dos au vent, fait le signe du Y (yes) avec ses bras levés, sans bouger, même si l'hélico s'approche très près : le pilote a absolument besoin d'un repère fixe.

-          Détails sur le site de la FFME :
http://www.ffme.fr/uploads/federation/secours-montagne/approche-helicoptere.pdf

 

Quelques conclusions

-          Une recherche avec DVA effectuée par chacun, en pratique sur le terrain et plusieurs fois par an, paraît indispensable : elle permet de tester le matériel (bonne connaissance de son DVA, pelle efficace, sonde opérationnelle…).

-          L'aspect "Organisation du groupe" est primordial pour l'efficacité.

-          L'expérience sur le terrain montre que des progrès notables peuvent être faits au niveau de la recherche finale (recherche en croix).

 

Compléments : formation d'Alain Gozzi, simulateur de DVA

  • Autres éléments importants lors de chaque course (éléments de formation Alain Gozzi)

- Contrôler et changer fréquemment les piles des DVA

- Effectuer les tests au départ de la course, vérifier que le DVA est solidement attaché sur soi…

- Comment approcher l'enseveli : éléments de secourisme, bilan, premiers gestes à effectuer...

- Mesures de prévention : la conduite de course, éviter les erreurs classiques…

Il permet de "réviser" les gestes de base, à l'aide d'un logiciel qui permet, en ligne, de pratiquer toutes les phases de la recherche d'une victime à l'aide d'un DVA.

Testez-le ! Même s'il ne remplace pas un véritable exercice sur le terrain…

 

Liens utiles

- Sur le blog ANV (rubrique "Documents à télécharger", puis "…tous les documents")

SECOURISME (Prévention secours civique niveau 1 PSC1 MISE à JOUR 2012 :

    http://static.blog4ever.com/2011/06/500142/artfichier_500142_534216_201202164614334.pdf

SECOURISME (Prévention secours civique niveau 1 PSC1 :

    http://static.blog4ever.com/2011/06/500142/artfichier_500142_534216_201202164614334.pdf

DVA Manuel du Free Ride :

http://static.blog4ever.com/2011/06/500142/artfichier_500142_534223_201202164932715.pdf

DVA Manuel de l'AXIS ARVA :

http://static.blog4ever.com/2011/06/500142/user_manual_axis.pdf

Dégagement par pelletage en V :

http://static.blog4ever.com/2011/06/500142/artfichier_500142_534221_201202164725458.pdf

Guide avalanche Météo France 2010-2011 :

http://static.blog4ever.com/2011/06/500142/artfichier_500142_534248_201202160622150.pdf

 

- Secours en montagne :

http://www.ffme.fr/secours-montagne/page/dossiers-prevention-accidentologie.html

http://www.secours-montagne.fr/spip.php?article24

- Ce fichier sur le bog ANV (V.3, 24/01/2013) :

            http://www.blog4ever.com/blog/fichier-1692078-33857-500142.html


[1] Information Arva : inutile d'éteindre les téléphones portables

[2]Sur les modèles récents, le mode "stand by" a l'avantage de permettre la recherche de victime, et en plus de faire automatiquement passer le DVA en mode émission s'il reste absolument immobile plus de 4 mn (selon configuration du DVA).

Comments