SKI DE RANDONNÉE

Cette page est enrichie et mise à jour par la Commission Ski de Randonnée (Contacts : Marie-Pierre Jaouen, Bernard Drouère).
Année courante

    Quelques une des sorties ...


 
    Et toujours d'actualité...

Aiguille de Laisse

publié le 29 mai 2018 à 00:17 par Bernard Drouere   [ mis à jour : 29 mai 2018 à 06:31 ]



Départ très matinal de Voiron pour 4 courageux (Jean-Noël D, Jean ABernard V et Michel M) ; destination le col de la Croix de Fer. 
En arrivant au col une agréable surprise : pas de marche d'approche. Nous démarrons à 5 h 45 avec un superbe lever de soleil. 
Une neige agréable à monter, qui n'a pas bien durcie pendant la nuit. Quelques photos s'imposent en passant par le refuge de l'Etendard, et la montée vers l'aiguille de Laisse. Jean nous attend au pied de l'aiguille. A la descente la neige est transformée, parfois petite et grosse moquette.
Nous repeautons au refuge pour récupérer la combe du fond de la Balme qui nous ramènera jusqu'à la voiture.
Une bien belle journée avec une poignée de randonneurs et encore beaucoup de neige.

Le Taillefer

publié le 23 mai 2018 à 06:39 par Bernard Drouere   [ mis à jour : 27 mai 2018 à 01:42 ]

La dernier tronçon de la route pour le Poursollet est ouverte depuis le 5 Mai, alors une fenêtre météo s’offre à nous le Vendredi 11 Mai. La video du déneigement doit datée de plusieurs années, car il y a finalement 10 mn de portage. Départ matinal de Voiron à 6h, pour être à pied d’oeuvre à 8h. Nous ne sommes pas les seuls au parking, bien d’autres ont été plus matinal que nous, il y en a qui sont déjà à la bosse au dessus du lac Fourchu.


En atteignant la forêt nous pouvons chausser les skis, tout en zigzaguant par la suite pour chercher les plaques de neige. Sous le lac du Fourchu, la neige est ferme à l’ombre du rocher Culasson, les couteaux rassurent. En basculant dans la face nord du Taillefer, le soleil a déjà bien ramollie la neige. Malgré que la trace soit bien faite, parfois un peu trop raide, elle se dérobe sous nos skis, obligeant à refaire une trace moins raide. La dernière pente sous le col du Grand Van est très molle, belle coulée de surface rive gauche. 

WE en Oisans

publié le 8 mai 2018 à 06:16 par Bernard Drouere   [ mis à jour le·8 mai 2018 à 21:45 par Amitié Nature Voiron ]

Avec une météo très incertaine nous sommes partis pour 2 jours au gîte « Les Mélèzes » dans le village typique de Villar-d’Arène, au pied du col du Lautaret.




Samedi nous nous retrouvons à 9 au départ des Boussardes, avec comme objectif le col des Jumelles sud. La température est douce, donc pas de regel. Après un petit 1/4 d’heure de portage, sur le chemin d’été, nous chaussons à 1765 m. Nous ne sommes pas seuls, un groupe de 10 jeunes trentenaires nous accompagnent jusqu’au voisinage du lac de Combeynot. Ils ont pour objectif de rejoindre le refuge de l’Alpe de Villard-d’Arêne par le col de Fontenil. Objectif peut-être trop ambitieux, car en redescendant nous avons vu un hélicoptère tourner sur le col de Fontenil, nous apprendrons le lendemain que nos craintes étaient justifiées...

L’avalanche en contre bas de la crête de Combeynot est très impressionnante, mais ne nous empêche pas de passer par une longue traversée à l’horizontale, pour atteindre le coup de cul en dessous du lac de Combeynot. Malheureusement la visibilité au sommet du col des Jumelles Sud est réduite. La descente se passe sans encombre, malgré un petit jour blanc dans la première partie. La neige est molle, les jambes chauffent (surtout pour ceux qui n’ont rien fait depuis quelques mois). Le plus curieux c’est que nous étions freinés par la résine des mélèzes, d’après l’expérience de Joël. Il s’avère qu’en examinant les semelles de nos skis, il y avait comme une colle brune, qui avait la texture du goudron.



Glacier d'Alvau

publié le 24 avr. 2018 à 02:12 par Bernard Drouere   [ mis à jour : 24 avr. 2018 à 02:50 ]


La neige est enfin transformée,  Michel a eu l'idée d'aller voir ce petit glacier d'Alvau au pied de la brêche de la Somme, dans le valon de Bonne Pierre. Après 20 mn de portage nous nous retrouvons à l'entrée du vallon encombré par une grosse avalanche de fond, ce qui a entamé nos forces, mais pas notre moral par cette belle journée. Quel spectacle de monter face au Dôme de neige des Ecrins, dans un environnement haute montagne. Après un picnic bien mérité, Joël a su trouver une neige de printemps de rêve, avant de se retrouver devant l'avalanche à retraversée, dans une neige ramollie a peu près skiable.

Nous avons fini cette belle journée, autour d'une bière au sapin à Saint Christophe en Oisans.

Pic de la Belle Etoile

publié le 10 avr. 2018 à 03:01 par Bernard Drouere   [ mis à jour : 13 avr. 2018 à 02:14 ]

Météo et nivologie incertaines. Le ciel néanmoins est annoncé relativement clément ce dimanche … et l’est resté (pour notre « bonne » étoile !) Les massifs voisins paraissent beaucoup plus couverts en effet. Les températures nocturnes en revanche demeurent désespérément élevées pour augurer d’un bon ski de printemps. 


Eric avait suggéré le couloir Nord du Roc de Pendet, au-dessus de Fond de France. Une pente à 45°, et un joli couloir assurément, bien en boules … « tout dré dans l’pentu ! ». Après concertation on le convainc qu’une boucle autour du roc de Pendet, par le col du même nom, nous suffira. Et pis, « on verra bien sur place !». Parvenus sur place, en effet, le recul du manteau neigeux nous incite à pousser les chevaux mécaniques jusqu’à la station du Pleynet … Puis « on verra bien au Bonnet de l’évêque ! » : la boucle pour la Belle Etoile par le col de Pendet ?.

 « Sur place », le manteau neigeux est bien mou sur toute son épaisseur, et la traversée vers le vallon du col paraît peu engageante. Le vallon semble aussi bien ravagé par les purges descendues des crêtes. 

Bref ! « sur place » on opte en définitive pour l’aller-retour classique à la Belle-Etoile par le large vallon du Vouteret. Montée, au rythme de chacun, neige traffolée et de consistances variées pour le haut. Les couteaux sont utiles. La descente tape fort dans les cuisses puis échauffe les cuisseaux. Vraiment une belle profondeur de neige cette année : on l’apprécie sur toute son épaisseur ! Les crampes surviennent, ouf ! de retour sur les pistes de la station. 

Contents de ce bon bol d’air … et de notre capacité d’adaptation. Comme quoi « sur place » on avance quand même.


Col du Loup

publié le 4 avr. 2018 à 11:01 par Bernard Drouere   [ mis à jour : 13 avr. 2018 à 02:48 ]

La météo ayant quelque peu contrarié la course du 25 mars (stoppée – on l’imagine – aux abords du lac du Crozet, mais cela aurait pu être n’importe où ailleurs compte-tenu de l’étendue de la visibilité), c’est donc le col du Loup, dans Belledonne, que Jean-Luc, frustré, a remis au programme du lundi de Pâques. La météo – température douce, voile nuageux et vent forcissant dans la journée – nous incite à fixer un rendez-vous tôt sur le Mail, à 7h. Vers 9 h l’équipe se retrouve à pied d’œuvre au parking de Freydière.

Un ciel encore clair où déjà s’effilochent les premiers filaments nuageux ; aucun regel en effet, la neige tombée d’abondance dans les jours précédents, est bien lourde dès le matin ; l’espoir d’une bonne poudre s’estompe, mais était visiblement partagé, car le parking se remplit vite.

Val Maira du 10 Mars au 17 Mars

publié le 20 mars 2018 à 04:07 par Bernard Drouere   [ mis à jour le·18 avr. 2018 à 10:21 par Amitié Nature Voiron ]

Après un voyage sans encombre, nous arrivons dans ce refuge très accueillant, et la nourriture est à la hauteur de la description du groupe de Février !. Après une bonne nuit (enfin, mise à part l’intervention d’une soit-disant puce qui se nourrit de soit-disant informaticiens - un comble) comme prévu, une neige humide tombe dru toute la journée.

pour connaître la suite du récit .......



et pour plus d'images du Val Maira

Chamechaude

publié le 13 mars 2018 à 01:02 par Bernard Drouere   [ mis à jour : 17 mars 2018 à 06:39 ]

Michel a mainte fois hésité pour choisir un jour pour faire une sortie formation GPS ….

Au final le petit groupe s’est retrouvé à Chaumechaude, avec le plaisir de monter tout en haut, il faut le souligner c’est si rare de pouvoir monter au sommet.

Val Maira du 16 au 23 Fevrier

publié le 4 mars 2018 à 06:58 par Bernard Drouere   [ mis à jour : 5 mars 2018 à 07:51 ]

Nous voilà partis vers d'autres horizons, au fond d'une vallée italienne "Val Maira" ou " le bout du monde".
Le gardien Andréa nous a gâtés surtout question kilos !.
A l'arrivée, moins de neige que chez nous surtout face sud et sur les sommets mais suffisamment pour pouvoir cacher des DVA et les chercher (dommage on n'a pas trouvé l'apéro....promis).
De superbes randos avec quelquefois du brouillard, du vent, du dénivelé, de beaux villages, un bivouac apprécié, des descentes de rêve....et des parties de jeux et une entente cordiale. Malheureusement Jean Claude n'a pu que nous suivre un peu en raquettes mais nous a apporté sa convivialité le soir et son dévouement pour le transport, merci.

Col du Sabot

publié le 15 févr. 2018 à 02:06 par Bernard Drouere   [ mis à jour : 15 févr. 2018 à 02:22 ]

Par une très belle journée, Jean et Michel ont emmenés leur petite troupe, pour la plupart pas très en forme suite à une grippe tenace, en direction du Col du Sabot.
Le départ était un peu frisquet : -6°C, mais une fois au soleil s'était le bonheur. Certains ont retrouvés des collègues de travail, et papoter avec eux, avant de quitter le monde du travail. Une journée conviviale qui se termine autour d'une bière, d'un café ou d'une limonade.

1-10 of 11