Rocher Blanc 26-05-2021

publié le 9 juin 2021, 01:57 par Bernard Drouère   [ mis à jour : 9 juin 2021, 02:29 ]

Six heures du mat, le couvre-feu levé, nous prenons la route en direction de l’Oisans. Le soleil se lève quand nous arrivons aux chalets de Rieu Claret, au pied des cols du Glandon (fermé) et de la Croix de Fer (ouvert depuis peu). Une belle journée s’annonce et nous ne sommes pas seuls. Les plaques d’immatriculation des voitures stationnées laissent imaginer que d’autres ont bravé le couvre-feu pour partir plus tôt (à moins qu’ils n’aient dormi dans leurs véhicules). Les intempéries des derniers jours ont redéposé quelques centimètres de neige sur les hauteurs et permettent de prolonger la saison de ski. Néanmoins, comme annoncé par nos prédécesseurs sur skitour, la neige a fondu au niveau du parking (1775 m) et, à 8h, nous devons monter 100 m plus haut pour pouvoir chausser les skis (vers 1870 m). A partir de 2000 m, lorsque nous débouchons dans le cirque du ruisseau de Buyant, cerné par les sommets de la Pyramide, du Toit, de l’Agnelin et le Rocher Pilliozan, le manteau neigeux est abondant et stabilisé. La montagne est parcourue dans toutes les directions. Un skitourien pressé nous dépasse. Il convoite le couloir sud-ouest de la Pyramide (confirmé sur https://skitour.fr/sorties/151899 ). Dès 9h nous croisons les plus matinaux qui redescendent. L’ascension se fait à un bon rythme – tout aux couteaux pour M-P ! qui a pris par erreur ses vieilles peaux, trop étroites (il lui fallait bien un petit handicap pour que je la suive !) – et nous voici au sommet à 11h. Le soleil tape fort. Malgré l’envie de jouir du paysage, il n’est pas question de trop traîner en admirant la Combe-Madame immaculée. La première descente du jour est un régal ****+ dans cette neige fraîche, toujours « crémeuse », comme au Taillefer dernièrement. Nous descendons environ 350 m. Pas plus ! C’est qu’il faut prévoir la remontée au col ouest de Buyant. On en bave un peu. Et puis, il serait peut-être temps de casser une petite croûte ! au col à 13h. ... Presto ! et nous attaquons la descente en face sud. Neige dure, transformée, à point finalement sur le haut. Puis une moquette qui s’épaissit progressivement au cours de la descente. Nous en profitons avec bonheur ****+. Les pentes du bas deviennent franchement « soupasse » **. Mais il est presque 15h, et l’été arrive dans moins d’un mois. On finit parmi les fleurs. Toujours aussi sympa ce Rocher Blanc ! Merci M-P d’avoir répondu à cette proposition. Sera-ce la dernière course à ski de la saison ? Pas sûr !
CR en images ici. Pensez à visionner le diaporama en plein écran (bouton "lire") afin de disposer de toutes les images et des animations associées.