Séjour du 3 au 10 mars au refuge de la Cantonnière

publié le 16 mars 2013 à 15:46 par Serge Vial   [ mis à jour le·9 déc. 2016 à 13:46 par Amitié Nature Voiron ]
Petit compte rendu en images (Google photos sur amitienature.voiron38) :
Dans le texte...
Départ tranquille dimanche avec un arrêt bucolique pour certains, au pied d'une antique petite grange ensoleillée (ça commençait bien !), et avec vue sur les Écrins SVP.

D'autres (ils avaient bien lu la météo...) en profitent pour faire le Jocou en passant : une belle petite rando d'après les photos...
La montée à Entraunes par les magnifiques gorges de Daluis (indiquées fermées, mais bel et bien ouvertes) est très belle : la chute d'Amen, la "gardienne des gorges"...

L'arrivée tardive au refuge nous donne juste le temps d'organiser les courses du lendemain (pas le temps de mettre en route la tireuse à bière !)...

Lundi 4 mars : une belle journée ensoleillée s'annonce...
- Bernard, Chantal, Delphine, Laurent, Marie-Pierre, Jocelyne, Michel et Maurice décident de partir pour le Trou de l'Aigle. Après le col de la Cayolle puis la traversée qui lui fait suite, le sommet est vite atteint. C'est un magnifique panorama qui s'offre alors à leurs yeux...
- Un bon groupe part en direction du Col de la Sanguinière.
  Pascal, Josiane, Marie, Catherine et Serge décident de s'arrêter au col (un peu venté) et cassent la croûte sous le col à l'abri de gros blocs, avant de faire demi-tour par une neige bien moyenne (quelques conversions dans les pentes de la forêt).
  Jacques, Michel, Odile, Philippe, Pierre et Sophie, décident de poursuivre jusqu'à la Tête de Sanguinière. Pierre suit la crête jusqu'à la Tête (un passage exposé, très beau panorama), puis le groupe redescend par le même itinéraire (neige croûtée).
Au retour des sorties, partage sympa. des gâteries préparées par les-un(e!)s et les-autres. La bière "à la tireuse" est très appréciée par les 6 premiers servis : ensuite... veut plus rien savoir ! Voir ici le slogan du jour...

Mardi 5 mars : ambitions limitées sous la neige qui s'est mise à tomber...
Vallon de la Boucharde, 2 groupes
 - Marie-Pierre, Chantal, Maurice, Jocelyne et Michel...
 - Jacques, Pascal, Serge...

Mercredi 6 mars : encore la neige...

Jeudi 7 mars : toujours sous la neige
Dès le matin, des coulées se font entendre de tous côtés...
Un seul itinéraire paraît peu exposé : un seul groupe part donc en direction du Vallon de la Boucharde, à condition de s'arrêter avant les pentes du col...
Peu après le départ, une (petite) coulée incite à garder les distances.
Sur les pentes du versant opposé, c'est impressionnant : l'un après l'autre, les couloirs se purgent avec de véritables avalanches, dans un fracas assourdissant, un bruit semblable à un roulement de tonnerre...
La trace dans 50 bons cm de fraîche et lourde n'est pas facile, et les relais se font rapidement, parfois sous les quolibets des uns et des autres ("T'as mangé du mou !")...
Après un bon casse-croûte, un exercice de recherche avec DVA et de pelletage en V se révèle bien utile (recherche multi-victimles) au niveau pratique.
Puis c'est la descente en poussant... ça rappelle leurs débuts du ski de fond à certains vétérans... ("hé, tu te souviens qu'on a eu farté à la bougie...").
Vers 16h la DDE locale dégage la route d'accès au refuge, et annonce sa prochaine fermeture (risque de coulées) : il nous faut alors descendre les voitures sur le parking situé 1,5km plus bas.
Impossible de sortir demain sans risque, nous décidons de rentrer, après avoir pris l'avis du gardien.

Vendredi 8 mars : encore la neige !
Sous la neige qui tombe à gros flocons commence un étrange ballet : descente à peaux de phoque avec à la main qui un sac, qui une glacière, qui des duvets ou provisions...
Tout ça dans une ambiance bon enfant, et qui n'empêche pas en partant la visite de la petite chapelle Saint-Sébastien à Entraunes : merci à Pierre pour les commentaires !
Puis c'est le retour à ce qu'on appelle la "civilisation"...
Bye la Cantonnière, et merci Alex pour ton accueil sympathique.