• Post last modified:22 avril 2022

Malgré un déficit de neige persistant dans le Sud cette année, nous étions finalement douze skieurs de randonnée d’A.N.V. à gagner le gîte « le Refuge » de Larche, le lundi 7 en fin de journée, bien décidés à profiter au mieux de l’anticyclone encore bien vaillant. Nous avons été accueillis à bras ouverts par Venise, la jeune permanente du gîte, toujours souriante, dispo et de bon conseil, puis par Camille, la cuisinière en chef, toutes deux ravies d’avoir enfin un groupe après des semaines de désistements.

Mardi 8 Mars

Nous commençons par une balade à pied pour faire l’état des lieux. Départ de Larche, direction Tête Dure, prévue en boucle horaire par le col Rémy.
Le vallon de Rouchouse est bien déneigé les deux premières heures. Mais dans le haut vallon, surprise ! Pas mal de neige, peu de bonnes traces, sans raquettes …
Et d’un seul coup on s’enfonçait de 50 cm. Dès lors, on a réduit les ambitions (sauf deux intrépides …. convalescents parait-il !) : pique-nique au col de la Gipière d’Oronaye où l’on retrouve trois autres membres du groupe venus directement du col de Larche, descente en direction de ce dernier, puis retour au gîte en « dahutant » à mi-hauteur, tout comme une harde de biches. Aperçu en images de cette première journée.

Mercredi 9 Mars

Départ vers le beau vallon du Lauzanier, tout blanc, que nous avions regardé avec envie depuis l’autre versant la veille. Début à pied, puis ski à plat facile sur la dernière piste de fond encore damée, montée au lac du Lauzanier, pique-nique à la chapelle, farniente ou suite de la montée vers la Tête de Parassac (2777 m).
Descente « par gravité », comme le dit joliment Venise, neige changeante et vigilance permanente dans un paysage magnifique. Une superbe journée et quelques jolis virages tout de même, même si les cuisses chauffent. Aperçu en images de cette deuxième journée.

Jeudi 10 Mars

Balade pédestre de nouveau, proposée par nos hôtes, avec incursion touristique et « gastronomique  » en Italie. Nous partons de Bersezio, station fantôme, à 10 kms du col de Larche. Montée à pied sec, sauf un peu de neige à la fin, jusqu’à la Bassa di Terra Rossa (à 2400 m), par un sentier bien raide et efficace. Nous apprécions le pique-nique, bien installés devant le très beau paysage du val Stura, pendant que les deux Pierre(s) courent les pentes sous le mont Oserot afin de visiter toutes les fortifications alentours ou débusquer les chamois. Au retour vers le village, mention spéciale pour une curieuse « doline », que le tenancier du seul bar ouvert connait fort bien pour y avoir tourné une vidéo mystificatrice désopilante avec ses amis (Ufos ? Aliens ?). En tous cas, un excellent rapport qualité-prix pour son cappuccino (ou cioccolato selon les envies) + pâtisserie. Aperçu en images de cette troisième journée.

Vendredi 11 Mars

Sur le chemin du retour on fait étape vers le col de Vars pour une seconde rando à ski, au Crachet, sur une neige bien damée car le vallon est très fréquenté. Par contre, comme les sommets sont plutôt décapés et que le temps se dégrade, nous nous arrêtons après 500 m de dénivelée, ce qui nous permet de passer Briançon et Grenoble avant les embouteillages de 17h. Après l’arrêt casse-croûte, abrités du vent contre un chalet en bois bien placé, la « piste » de descente nous permet de finir la rando par le plus beau slalom du séjour !. Aperçu en images de cette quatrième journée.

Bref, cinq jours bien agréables avec des activités variées (même si la neige n’était pas toujours au top) avec des goûters et apéros sympas, de nouveaux jeux à découvrir tous les soirs et beaucoup de nature et d’amitié ! Merci aux organisateurs que le manque de neige n’a pas découragés et à Camille et Venise qui nous ont dorlotés tout le temps de notre séjour …
Merci à notre rédactrice en chef Joëlle, et à tous les photographes.