• Auteur/autrice de la publication :

Cette rando très « colorée » s’est déroulée au col du Paletas ce mercredi 27 octobre…

Commentaires des photographes…

  • Quelques photos de notre belle randonnée d’hier dans le PNR des ÉCRINS. Parcours un peu rude et quelque peu majoré par rapport à l’initial… mais quel décor somptueux ! La féérie des couleurs de l’automne au coeur d’un paysage sauvage fait de pics déchiquetés ou de douces rondeurs, de larges vallons ou de rudes précipices. Des reliefs tout en noirceur avec des plissements doux ou violents offrant à nos yeux éblouis la belle histoire de l’évolution de ce territoire d’exception… Une leçon de géologie à ciel ouvert ! Quelle majesté, quelle beauté ! Quelques chamois aperçus au fil de la montée… un quartier de lune découpé dans le bleu du ciel… Oui, mais… Bien que le cheminement ait été superbement tracé par des générations de montagnards courbant sous leurs fardeaux et que le nôtre puisse être considéré comme plume à cet égard, il a fallu quand même se hisser jusqu’au Col, et même haut-de-là puisque l’herbe était meilleure au-dessus pour pique-niquer ! À bout de souffle… même Godard n’aurait osé se lancer dans un tel scénario ! Et d’aucuns sont même allés tout en haut, et encore et encore, sur les pentes du Querelet… Les costauds, quand ça vous tient ! Après le temps de la restauration pour tous et de la sieste traditionnelle pour Colin… une longue et abrupte descente, avec parfois quelques vires étroites et des passages suspendus voire aériens pour franchir les roches mises à nu par les multiples glissements de terrain… La rencontre improbable à Confolens-le-haut d’un autochtone remontant du bois sur un sentier muletier, à l’aide d’une bécane de son cru…Pour finir, un constat, le respect scrupuleux de la consigne de Gilbert : personne ne s’est perdu en route, et c’est au grand complet que notre belle petite troupe s’est retrouvée sur le parking, bien fourbue mais des étoiles plein les yeux. Seul regret, le non-partage du pot de l’amitié. Nos encadrants (et nous !) l’avions pourtant bien mérité ! Merci à toi, Gilbert, notre cher accompagnateur du jour, à Pierre, ton serre-file qui a bien tenu son rôle sans faillir, à Alberto, toujours-là pour notre plus grand bonheur malgré son congé, et à toutes et tous pour la bonne humeur. A bientôt sur les chemins… plus cool pour ma part, celui-là je le laisse à Martine (petite pique pour Gilbert).
  • Plus grand-chose à ajouter à la prose de Danielle, très en verve pour cette sortie. Quel lyrisme ! Beaucoup de couleurs chatoyantes dans cette sortie, peut-être la dernière avec un aussi beau temps, mais quel régal pour les yeux.

Lien photos