A la demande de certaines qui voulaient finir la saison de ski avec un 3000 m (ou presque), Bernard s’est proposé pour un voyage dans les Hautes Alpes.

En arrivant au point de départ, après le tunnel pare avalanche, quelle fut notre surprise de constater le manque de neige inhabituel pour un 1ier Avril à près de 2000 m.

Nous nous sommes résignés à faire du saut mouton entre les plaques de neige, en essayant de rejoindre au mieux la combe « habituelle ». Malheureusement le saut mouton nous dirigeait vers l’itinéraire du Col du Galibier. Le groupe de Roger a poursuivi en rive gauche du torrent du Galibier pour revenir au point coté 2451 par la route enneigée  Le groupe de Bernard a préféré redescendre d’une trentaine de mètre, légèrement au dessus du premier pylône pour revenir au point coté 2176, afin de revenir dans la combe « habituelle ». Après s’ensuit une longue ascension pour atteindre le col, avant la dernière pente plus raide pour atteindre le sommet, qui avec les couteaux n’a pas posée de problème particulier. La neige étant bien transformée, la descente a été agréable. Afin d’éviter la descente dans le toboggan du torrent du Galibier (avec de l’eau en dessous), Bernard a proposé de descendre par l’itinéraire en rive droite du torrent de Roche Noire, en empruntant la route à droite du point coté 2451 afin de rejoindre le pont coté 2346. Mais très vite le manque de neige, nous a fait rebrousser chemin pour revenir sur l’itinéraire redouté…..

Après quelques péripéties, la journée fut tout de même agréable. Merci aux photographes pour ces souvenirs, avant de rentrer dans le nouveau confinement.