• Post last modified:12 mars 2022

Nous sommes 10 ce matin sur le parking Auchan de Voiron. Il ne manque qu’une participante, qui a téléphoné pour prévenir. On part donc à 9h comme prévu. Arrivée vers 10h15 au Clos de la Balme. Encore pas trop de monde malgré les vacances scolaires. Il fait grand beau, mais le froid est vif : On se met en route rapidement !. La route forestière qui longe la piste est bien en neige et on la suit jusqu’à la côte 1648 où on bascule dans la combe des Chaudières. La descente se fait à pied, skis à la main, sur une cinquantaine de mètres car il y a de nombreux rochers apparents. On rechausse au fond de la combe, qu’on remonte agréablement jusqu’à déboucher dans le plat des Chaudières. On se dirige vers le Sud-Est, en direction d’un petit goulet qui donne accès aux pentes de la Tête des Chaudières. Il faut louvoyer pour éviter des zones de neige glacée (qu’on essaie de mémoriser pour la descente…) et progresser plus agréablement sur des zones d’accumulation. En nous approchant du sommet, le vent devient plus présent et presque violent au sommet. On ne traîne pas pour dépeauter. Jean-Noël voit s’envoler son joli sac à peaux : Il ne le récupèrera pas. La descente est agréable, tant qu’on évite les plaques de neige gelée. Le passage du goulet se fait avec précaution, mais pas toujours assez pour éviter les chutes. On retrouve le calme et le soleil dans le fond du Vallon où on casse la croûte confortablement. On remonte ensuite sur les pistes par une longue traversée en écharpe avec une bosse finale un peu raide. La descente par les piste est agréable et rapide, si rapide qu’une partie du groupe descend jusqu’aux voitures alors que l’autre boit un coup à la terrasse du bas des pistes !.

Quelques images pour se remémorer cette belle journée à la tête des Chaudières.