C’est quoi ?

C’est l’éditeur par défaut de Worpress. Il est pensé pour aider l’utilisateur à structurer son contenu, qui peut-être du texte ou des images ou… d’autres éléments multimédia. Il aide aussi à structurer le texte.
Ce n’est pas plus compliqué qu’un traitement de texte, et ça offre volontairement moins de possibilité de mise en page afin de conserver une certaine unité de présentation à travers tout le site.

L'éditeur de blocs s'appuie sur un principe simple : tout ce qui structure habituellement un texte (titre, sous-titre de différents niveau, liste, paragraphe, image, insertion de document externe...etc...) est un bloc. 

Quelques règles de bonne rédaction

On va tenter de respecter les quelques règles de rédaction listées ci-dessous, et qui évolueront au fil des usages si certains s’avèrent néfastes :

  • Titres de Paragraphes, Sections …etc
    Si on veut des titres, on utilise les blocs H2, H3 … etc…
    Mais on ne joue pas avec la taille ou la police des caractères.
  • Paragraphes et Retours à la ligne
    • Un paragraphe est un ensemble de phrases consécutives à priori liées entre elles par le sens ou le sujet et la présentation.
      Un changement de paragraphe se fait par l’utilisation de la touche Entrée (ou Return) à la fin d’une phrase. L’espacement entre deux blocs est un peu plus grand qu’un interligne normal.
      Du point de vue de l’éditeur de bloc, chaque paragraphe est un bloc.
    • Un retour à la ligne se fait avec la combinaison de touches Maj + Entrée (ou Shift + Return).
      C’est un moyen d’aérer le texte sans pour autant changer de paragraphe (avec son plus grand espacement) en faisant un simple saut de ligne. Cela conserve le formatage du paragraphe en cours, comme ici où l’on reste dans le même item de liste (et donc on conserve le retrait à gauche.
  • Listes
    Si on veut une liste, on crée un bloc « Liste à puce » ou ordonnée (c-a-d avec une numérotation).
    Autrement dit, on ne crée pas une succession de paragraphes commençant pas un point ou un tiret et se terminant évidemment par un « Entrée » (ou Return).
  • Typographie
    La typographie (polices de caractères, couleurs, taille) est réglée pour tout le site afin de garantir la cohérence de la présentation et éviter l’effet sapin de noël.
    Même si c’est possible (quoique pas directement accessible), on ne multiplie pas les changements de couleur, de police ou de taille de caractère.
    Si un besoin récurrent se fait sentir, demander aux webmestres.
    Merci de ne pas utiliser le soulignement qui est réservé aux liens (au survol de la souris seulement).
  • Espacement des blocs
    Si on veut espacer deux blocs plus que la normale, on ne saute pas plusieurs lignes, mais on ajoute un bloc « Espacement« .
  • Table des Matières
    C’est optionnel et pas nécessairement utile. On réservera l’ajout d’une table des matières pour textes longs et bien structurés (comme celui-ci 🙂 ) et donc probablement pour les pages plutôt que les articles.
    Soyons paresseux, on ajoute simplement un bloc « Table des matières » plutôt que de la faire soi-même.
    L’avantage est qu’on n’a rien à faire pour la remplir et qu’elle se met à jour automatiquement au fur et à mesure des modifications de titre ou d’ordre des sections.

L’espace de rédaction

C’est la page qui s’affiche lorsque l’on commence la création d’une page ou d’un article. Cet espace est divisé en plusieurs zones détaillées ci-dessous :

  • Une barre d’outil en haut
  • La zone d’édition proprement dite
  • Une zone de gestion à droite
La page de rédaction

Comment ça marche ?

Que ce soit pour une page ou un article, on arrive dans le même éditeur de blocs. Il y a plusieurs façons de créer un nouveau bloc. Dans les 3 cas, on a exactement les mêmes possibilités.

  • Soit taper la touche / comme indiqué dans la page qui s’est ouverte.
    On accède aux blocs de base, qui suffisent dans la plupart des cas.
  • Soit cliquer sur le + en haut à gauche. Cette seconde option offre plus de possibilités, en particulier la table des matières et le bloc espace cités précédemment.
    Lorsqu’on passe la souris sur chacun des blocs proposés, une « popup » s’affiche à droite avec un exemple de ce que cela donne.
  • Soit on clique entre deux paragraphes et on trouve une croix blanche sur fond bleu au milieu d’une ligne noire.

Un exemple

Les captures d’écran ci-dessous, vont montrer comment créer cette page, en ajoutant en plus une image.
Le texte n’est pas entièrement rédigé dans les vidéos de captures d’écran (screencast).

Du titre au 1er paragraphe

Je choisis un bloc « Vidéo » pour insérer la capture d’écran.

Les listes

La seconde section est principalement constituée d’une liste que l’on crée comme ceci :

Création de bloc et Espacement

On a vu que le bloc « Comment ça marche » est plus espacé de celui du dessus que la normale. On va donc choisir un bloc « Espacement« . La capture d’écran animée ci-dessous montre cela ainsi que les 3 façons de commencer la création d’un bloc.
Au passage, notez que la touche « Echap » (Escape) permet de fermer une « pop up » que l’on vient d’ouvrir.

Les images

Lorsque l’on accède aux blocs par le + en haut à gauche, on voit une popup avec quelques explications s’ouvrir au survol de chacun des blocs par la souris. Comme il y a plusieurs possibilités pour insérer des images je vous invite à tester ça.
Je vais montrer dans la suite 2 façons de faire pour voir les différences.
… A suivre …

Sauver et Sortir

Pour sauver ce qu’on a écrit, il faut cliquer sur le bouton Mettre à Jour en haut à droite de la page. Il est possible de visualiser ce qu’on vient de modifier/écrire en cliquant sur le lien Prévisualiser à gauche du bouton de mise à jour. Il ouvre un petit sous menu qui offre (en bas) d’ouvrir la page dans un nouvel onglet. On peut aussi sélectionner le type d’appareil (Ordi / Tablette / Mobile), mais la valeur par défaut est heureusement « Ordinateur ».

Conseil durant la modification d’une page : travailler avec deux onglets en permanence :
– un onglet en édition (là où on modifie la page),
– un onglet en prévisualisation : après chaque modification conséquente, on active cet onglet (clic), et on l’actualise (touche F5 ou combinaison Fn / F5 selon le PC) pour voir le résultat…

Et pour sortir, on peut simplement fermer l’onglet dans lequel on se trouve, sachant que si on a ouvert un onglet de prévisualisation, celui-ci restera ouvert et permettra ensuite de naviguer sur le site.

Cet article a 3 commentaires

  1. Serge Vial

    Jean-Luc, Michel : J’ai ajouté, en petits caractères précédés de SV, Paragraphes/sauts de ligne et Soulignement
    A vous d’intégrer ou refuser au plus vite, pas de pb. Sergio

      1. Serge Vial

        Désolé Michel, je trouve ton commentaire seulement aujourd’hui et par hasard… (trop d’outils d’info tue l’info) : je pense qu’il va nous falloir sérier les outils qu’on utilise entre nous…
        Comme il s’agit d’un article initié et très généreusement alimenté par Jean-Luc, je propose que Jean-Luc « intègre » (ou pas) nos remarques, et qu’il nous le dise, ou qu’il délègue…
        A toi Jean-Luc !

Laisser un commentaire